Chiens ES
Chiens BE
Le Podenco
Galgos mâles
Heureux adoptés
Disparus
Pont Arc-en-Ciel

Le Pont de l'Arc-en-Ciel

 

 

Valentin

 

Hommage à Valentin décédé le 14/04/2014


Valentin

Toi et ton doux regard te voilà au Paradis des Chiens.
Je me souviendrais toujours de ton arrivée en Belgique grâce aux bons soins de ta maman en Espagne, du dévouement d'Amour de Galgos et de Dominique Dely.
Nous avions encore tant de choses à faire ensemble. Ton papa avait réussi à faire de toi, avec douceur et patience, un beau grand chien !
Mais hélas, la vie en a voulu autrement… Tu as combattu avec courage tes souffrances dues à ton cancer.
Je t'aime mon Grand Prince noir, mon grand Valentin......


Ta maman

 

 

==========================================================================

 

Clyde

 

Hommage à Clyde décédé le 19/09/2013


Mon grand dadais s'en est allé rejoindre ma douce Ryana.

Toi sauvé de l'enfer espagnol, ton arrivée en Belgique ne fut pas
meilleure.

1 an de galère, avant que mon regard ne se pose sur toi.

Toi qui fus mon premier Galgo.

Il nous a fallu du temps à tous les deux, pour se connaitre et que tu
nous fassent confiance.

Tu nous a tant fait rire avec cette vidéo, qu’on t'avait surnommé Clyde
le jardinier.

Mais de mois en mois ton mental n'a cessé de se dégrader.

J'ai tout tenté et tant espéré pour que tu ailles mieux.

Apres 3 années si courtes dans ma vie, c’est le cœur lourd que j'ai dû
prendre la fatidique décision.

Repose en paix mon grand, tu es enfin libre et sans douleur.

Tu garderas toujours une place spéciale dans mon cœur.

Ta maman Carol

 

 

==========================================================================

 

Maïka

 

MAÏKA, ma filleule s'en est allée au paradis des loulous.....


Repose en paix ma pauvre Maïka.....Ta vie sur terre n'aura été pour toi qu'angoisse, peur et douleur,

vu ta réaction vis-à-vis de tes congénères...
Maintenant, tu es au paradis des loulous avec tous les Galgos et autres chiens

dont la plupart ont vécu le même calvaire que toi!
Mon cœur est triste et heureux en même temps car maintenant tu ne souffres enfin plus ....

 

 

==========================================================================

 

Homer

 

Un dernier hommage à Homer.

 

Notre fidèle ami qui nous a quitté bien trop tôt à l'age de 7 ans et demi.

 

Nous nous reverrons au pont de l'arc en ciel 

 

Repose en paix mon gamin.

 

Papa et Maman

 

 

==========================================================================

 

Roméo

 

Hommage à mon chien Roméo

 

Un galgo que nous avions récupéré d'Espagne, il avait fortement était battu, mais surtout atteint psychologiquement ...

 

Nous l'avons gardé 2 ans, mais son cancer des intestins et du pancréas a fini par le rendre malade, trop malade ...

 

Ma mère est allée le faire euthanasier le 14 mai 2012 à 11h30 ...

 

Nous t'aimerons toujours mon amour

 

 

==========================================================================

 

Kaly

 

KALY est décédée le 23 AVRIL 2012

Ma belle KALY, tu nous a quittés brutalement et subitement ce 23 avril 2012. Je te revois, la veille, courant dans le jardin avec Camélia, pourchassant le chien de notre voisin.
A peine arrivée à la maison, tu as très vite compris les règles (d'ailleurs il n'y en avait pas....). Canapé, friandises, promenades, câlins, jeux et repas....  des mots que tu as immédiatement assimilés.

Ton plaisir était de me tenir compagnie, allongée dans ton panier, lorsque je travaillais dans mon bureau, car toi seule avait vaincu la peur des escaliers.
Tu voulais toujours être la première à me dire bonjour, le matin ou lorsque je rentrais du travail, ne laissant à Camélia que la seconde place. Camélia qui ne t'en a jamais tenu rigueur d'ailleurs.
Tu étais vive, heureuse de vivre, tu avais soif de liberté et tu avais enfin trouvé le bonheur d'un foyer. Malheureusement, ce bonheur ne fut que de courte durée, UN AN. Un an avant d'être emportée subitement. Ton lourd passé de souffrances et de privations y a contribué.

Tu nous manques tellement ma Kaly, à moi et à Camélia, tu dois voir de la haut qu'il ne se passe pas une journée sans que nous pensions à toi. Tu es partie rejoindre les grandes prairies et tous frères galgos, mais tu es surtout partie en emportant tout l'amour que nous avions pour toi et qui restera à jamais.

Courre ma Belle Kaly, courre.......

 

 

 

 

==========================================================================

 

Anisa

 

En hommage à Anisa,

décédée ce 1er mai 2012

 

1er mai 2012
Tu es arrivée le 21 juin avec l'été, tu nous a quitté le 1er mai....
cela ne t'a pas porté chance

Cela faisait 3 ans...
En 3 ans quelle métamorphose, fougue, joie de vivre, on remplacé peur et
crainte...

Tu nous as bien fait rire, du haut de tes grandes pattes noires, on
t'appelait: l'araignée, la sauterelle... mais le tout n'était que des
petits noms remplis d'affection.

Fini, les coups de fouets dans les jambes le matin
fini, les yeux tristes qui nous faisaient tous craquer pour un calin, tu
étais très bonne comédienne
fini, la truffe mouillée, qui furetait partout et qui nous donnait des
frissons
fini, les sprints dégentés dans le jardin en zigzagant entre les sapins
fini, les promenades en bord de Meuse, les vacances à la montagne
fini, la complicité et l'amitié qui vous liaient toi et Banboo
fini, les diverssions que tu faisais pour atterrir dans le canapé

Si tu nous voyais, aujourd'hui...
il fait vide, malgré ta grande taille, tu savais te faire toute
petite...
ton calme olympien, ta gentillesse et ta reconnaissance, laisse un vide
béant dans notre quotidien
Banboo est dans son panier depuis hier, elle ne veut pas en bouger sauf
si moi je bouge, elle me suit partout.

Il a suffi de 10 cm pour que tu t'engouffres dedans et te conduise vers
ta destinée oh combien injuste!!
Tu avais si peur de l'eau, c'est un comble!
Cependant en 3 ans tu n'avais jamais voulu te sauver, tu te sentais bien
parmi nous,
mais:
ta soif de liberté,
ton besoin de courir dans les grands espaces t'a été fatal...

Et là, si je peux me permettre,
chers amis des Galgos, s'il vous plaît,
surveillez vos clôtures, vos barrières, ne lâchez pas vos protégés
on n'est jamais certain à 100% de leur réaction
pourtant je sais, c'est tellement tantant de les lâcher et les voir
courir à perdre haleine... mais
je viens de vivre une expérience qui me marquera à jamais... je m'en
veux de ne pas avoir vu la barrière mal fermée

Repose en paix Ma Douce ANISA, je t'avais tellement désiré et j'étais si
fière de te montrer, il a suffit d'une fugue... et tout s'est écroulé!
TU ME MANQUES!
Ta maman Christine
 

 

 

 

==========================================================================

 

Kenya

 

En hommage à Kenya,

décédée ce 19 avril 2012

 

Ma kéké d'amour, tu es arrivée un 12 juin 2011, et tu as éblouis mon coeur, tu m'as tant apporté, je t'aie tant aimée, mon amour de fifille.
Grâce à toi, j'ai rencontré une famille formidable "Amour de Galgos"
Tu es partie trop tôt ! Trop vite !
Retrouve les gens que j'aime là haut mon bébé et BRILLE...
Je ne t'oublierai jamais...

Je t'aime, maman...
 

 

 

==========================================================================

 

Aneta

 

En hommage à Aneta

décédée ce 14 décembre 2011

 

 

==========================================================================

 

Nana

 

Nana,


Tu étais notre rayon de soleil à tous. Merci pour toutes ces années de bonheur que tu nous as fait partager
 ! Merci d'avoir aidé notre Gali dans son malheur ! Tu étais une petite chienne amoureuse de la vie. Une petite "mère Térésa" qui savait mettre tout le monde en confiance, et qui avait un coeur gros comme ça.


Tu es partie si vite, trop tôt
... Nous espérons que de là où tu es, tu as retrouvé tes amis d'antemps, et que tu y vis une seconde vie pleine de bonheur et d'amour que tu as bien mérité. Une chose est sure, c'est que tu veilles sur nous, notre petit Toto, ton petit chat adoré, et sur notre Gali qui te pleure chaque jour.


Nous t'aimons fort petite Nana courageuse, et pensons à toi chaque jour.


Tes maitresses et tes amis, pour l'éternité, qui ne t'oublirons jamais.

 

 

==========================================================================

 

Elegante

 

Elegante, mon doux Elegante

 

Le souvenir de notre première rencontre restera à jamais gravé dans mon cœur.

C’était le vendredi 7 août 2008 à Alcazar de San Juan en Espagne.

Déjà 1 an que tu étais dans la cage d’un vétérinaire …

Ton chasseur t’y avait amené pour te faire opérer

Une écharde de bois dans la patte avant te faisait souffrir.

Mais jamais, il n’est revenu te récupérer …

 

Ce jour là, j’ai croisé ton regard si apeuré et triste

Ma décision de te ramener en Belgique était prise.

Te trouver un doux foyer serait mon but.

 

A ton arrivée en Belgique, le samedi 9 août, je t’ai accueilli chez moi.

Un accueil qui s’est longuement prolongé.

Ton léger handicap à la patte

Et ton instinct de chasseur envers les chats

Décourageaient les familles à t’ouvrir leurs portes …

 

Toi, le magnifique greyhound, si élégant, si noble et tellement gentil et affectueux.

Tu avais trouvé ta place au sein de notre famille et de notre meute.

Tout se passait au mieux.

 

Nous étions tous réjoui pour toi

Lorsqu’enfin, ce dimanche 6 septembre 2009, une famille t’offrit ton panier d’or.

Tu es arrivé chez eux le lendemain, lundi 7 septembre.

Tout semblait bien et pourtant …

 

5 jours plus tard, tu t’enfuyais …

Malheureusement, une voiture roulant à toute vitesse t’a percuté

Alors que tu traversais une voie rapide …

Tu as été tué sur le coup …

 

Tu resteras à jamais gravé dans mon cœur !

Repose en paix bel Elegante !

 

Et c’est avec un cœur rempli d’un amour infini

Que je te dis, à toi, mon doux Elegante

A bientôt et Merci !

 

Dominique

Ta maman d’accueil

 

 

En souvenir d’Elegante, de Toby, de Nazareth,

Prenons milles précautions

Pour que plus jamais cela ne se reproduise ….

 

 

==========================================================================

 

Solete

 

Chère Solete,

 

Après tout cet enfer espagnol,

Tu n’as connu que 3 mois de bonheur en France ….

 

A peine le temps de comprendre,

Que les humains pouvaient aimer et que la main servait à caresser …


Toi Solete, toi si gentille, si douce

Mais encore si craintive …

 

Toi donc les seuls plaisirs étaient de te vautrer dans les canapés

Et de te balader dans le parc …

 

Par un triste jour d’été

Ton petit cœur s’est arrêté tout doucement …

 

Mais je sais que du haut du Pont de l’Arc-en-Ciel,

Tu nous regardes.

 

Maintenant, tu peux enfin vivre heureuse, sans peur !


Au revoir Solete

Tu resteras dans nos cœurs à jamais !

 

11/07/2009

 

 

Je suis vraiment triste je me souviens de cette petite galga si maigre si craintive. Mme Lucas me disait que son seul plaisir était le canapé et sa sortie dans le parc. Solete a pu apprendre que les êtres humains étaient capables d'amour pour elle.
Bises

 

 

==========================================================================

 

Toby

 

Maintenant, tu cours dans le ciel.

Tu as trouvé cette liberté que tu aimais tellement.

Tu ne sauras jamais  la peine et le vide que tu laisses dans mon cœur  

Tu étais mon amour de Toby

Je t’aime Toby !

 

Si le pont de l’Arc en Ciel excite,

Je sais que tu es là et j’aime à penser que tu y es heureux ...

 

 

==========================================================================

 

Nazareth

 

En souvenir de Nazareth, notre galgo tant aimé …

 

La première fois que j'ai voulu raconter les débuts de Nazareth dans son nouveau foyer, j'ai écrit toute une page à la façon de "Nzaareth", et le texte n'a pu être validé. Alors aujourd'hui, c'est moi, sa maîtresse Brigitte qui vat vous raconter son histoire …

Quand il est arrivé chez nous, il s'est pris d'amour pour ma fille Julie-Marie, et nos premières nuits ont été à la hauteur de ce que j'avais lu dans plusieurs articles. "Pas de nuit pour nous". Il a fallu chacun à notre tour dormir dans le canapé à côté de lui. Régulièrement, il venait nous renifler, certainement pour vérifier notre présence. Et petit à petit, avec ruse et bonbon à l'appui, il les a montés ces fameux escaliers pour nous retrouver dans notre chambre mais dans son panier. Et puis, on a fini par mettre des couvertures dans le canapé, parce qu'il aimait regarder la télé avec nous le soir, sa tête posé sur mes genoux. Jamais à court d'embrassades de part et d'autres. Je suis toujours restée admirative de ses yeux à l'expression si douce, si gentille, si humaine. Il avait même fini par aimer "un peu" notre chat et je dirai qu'ils se supportaient chacun sur leur territoire; Nous n'en étions plus aux courses du début.


Sa passion, c'était les gants de toilettes, surtout s'il pouvait les voler, et alors il les léchait consciencieusement ainsi que l'eau savonneuse du bain. "Chacun ses lubies". L'aspirateur aussi, bizarrement ne l'effrayait pas du tout, il essayait d'aider comme il pouvait en tenant le fil et en tirant si possible du mauvais côté...
Je pourrais dire tellement encore, mais vous tous  amoureux des galgos, vous savez ce que je pourrais rajouter, vous vivez encore toutes situations parfois cocasses et parfois moins drôles.

Ce que j'aime aussi me souvenir de lui, c'est cette formidable énergie à courir tous les matins dans le terrain, ces longueurs et sauts impressionnants, et ses deux pattes arrières qui volaient, sautaient comme un kangourou. On était ses spectateurs, on l'applaudissait, il esquissait comme un vrai sourire et il repartait de plus belle. C'est l'image dont je veux me souvenir de lui.

Chaque promenade était une fête, nous partions retrouver un âne dans une pâture et ils se faisaient des bisous, des cabrioles, et chacun se saluait à sa façon (peut-être, était-il en contact avec des ânes en Espagne), mais peut-être, aimait-il voler le pain qui restait à côté ????

Malheureusement Nazareth est décédé ce dimanche en fin d'après-midi, lors de la promenade habituelle qu'il aimait tant et qu'il attendait toujours avec impatience. Un autre chien sur la route, et Nazareth d'une formidable détente a réussi à nous faire perdre la laisse, pour se faire aussitôt percuter par une voiture; il est mort sur le coup, Je ne vais pas vous dire ce que j'ai ressenti, ni que mon cœur s'est arrêté de battre.
Je lui avais tant promis sa sortie à la mer avec vous tous. Pour une raison importante, nous voulions retrouver sa sœur Cora, partie vivre sa propre vie mais combien présente en photos, en mails. Merci pour tout cela Chantal !

Je tiens au passage à signaler que ces gens dans leur voiture, après l'accident, ne se sont absolument pas préoccupés de mon Nazareth, mais uniquement de leur capot de voiture. L’indifférence, c'est ça aussi !

Je voudrais juste écrire un passage du "Dormeur du Val" de Rimbaud (octobre 1870) - c'est triste, mais c'est tellement ce que je ressens.

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
Dort; il est étendu dans l'herbe, sous la nue,
Pâle, dans son lit vert où la lumière pleut.

Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait comme un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.

Les parfums ne font pas frissonner sa narine.
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.

 

Brigitte

 

 

 

 

Juste à l'entrée du Paradis, il est un endroit appelé

Pont Arc-en-Ciel.

Ce pont relie le Paradis à la Terre.

Il est ainsi dénommé en raison de ses multiples couleurs.

 

 Juste à l'entrée du Paradis, il y a des prairies,

des collines et de verdoyantes vallées

pour tous nos tendres amis, afin qu'ils puissent ensemble gambader et jouer.

 

 Lorsqu'un animal meurt

et qu'il a été particulièrement cher au cœur de quelqu'un ici-bas, cet animal va au Pont Arc-en-Ciel.

 

Là-bas, il y a toujours de la nourriture, de l'eau fraîche, du soleil et une brise chaude et printanière.

 

A nouveau jeunes, les vieilles et frêles créatures,

remis à neuf les éclopés.

Tous  jouent ensemble toute la journée.

Il n'y a qu'une seule chose qui leur manque :

ils ne sont pas à côté du maître adoré et sur Terre resté.

Aussi, courent-ils et jouent-ils tout le temps,

 jusqu'au jour où l'un d'entre eux s'arrête brutalement et se dresse !

Les narines frémissent !

Les oreilles se dressent !

Les yeux brillent !

Et celui-là se sépare alors soudainement de la troupe.

 Il vous a vu et lorsque vous vous retrouvez …

 

Vous le prenez dans vos bras

pour l'étreindre à nouveau.

Votre visage est couvert de baisers, encore et encore ...

et vous regardez à nouveau dans

les yeux de votre fidèle compagnon.

 C'est alors seulement, qu'ensemble,

vous traversez le Pont Arc-en-Ciel,

pour ne plus jamais être séparés !!!

 

Auteur Canadien

© 2008 AMOUR DE GALGOS asbl - n° d'entreprise 897.941.074 - Dernière mise à jour le 11 août 2018 - Contacter le webmaster